Rencontre avec Maïli Giroux-Dubois, pionnière de Taiwan

Maïli n’a que 24 ans mais la sagesse dont elle fait naturellement preuve est déconcertante. Elle qui étudie en travail social à l’Université Laval a contacté La couleur de l’adoption afin de porter le message que les personnes adoptées ne sont pas seuls à traverser certaines épreuves.

Elle se considère choyée d’avoir des parents aimants, une éducation satisfaisante et des conditions de vie qui ont fait d’elle une enfant comblée. Par contre, avec du recul, elle est consciente que sa trajectoire d’adoption a eu une influence importante sur son développement, notamment au niveau de l’attachement et de la dépendance affective.

LCDA-Maili 02

J’ai réalisé que les séparations induites par mon adoption avaient eu un impact significatif sur mon développement, notamment sur ma façon d’entretenir mes relations avec les autres. Effectivement, mes amitiés et mes premiers balbutiements de relations amoureuses ont été marqués par une intensité très forte et un sentiment d’abandon souvent réactivé, voire une certaine dépendance affective à l’égard d’autrui.

LCDA_Maili_7211

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *