Les pionniers ont hésité lorsque je leur ai demandé s’ils souhaitaient un jour adopter un enfant à leur tour. Pas surprenant puisque l’adoption est complexe et avoir été soi-même adopté nous place dans une position privilégiée pour comprendre tout ce que ça implique.

Le vendredi 16 novembre dernier, Matthieu Lizotte (adopté du Vietnam), Maïli Giroux-Dubois (adoptée de Taiwan) et Lisseth Lauzon (adoptée de la Colombie) ont participé à une discussion sur l’adoption animée par Manuelle Alix-Surprenant, codirectrice de La couleur de l’adoption. On s’est évidemment demandés ce qu’on répondait lorsqu’on nous demande « d’où viens-tu? », on a confirmé l’impact du livre sur la vie personnelle des pionniers et pionnières et on a réagit par rapport au controversé texte Anonyme. Les pionniers ont également exprimé comment La couleur de l’adoption a permis d’ouvrir le dialogue avec leur famille et amis sur leurs sentiments par rapport à l’adoption.

L’audience à la scène L’Agora était toute ouïe pendant ces 45 minutes. Certains sont ensuite venus nous voir à la séance de dédicaces au kiosque Nota Bene sous Gallimard pour poursuivre la conversation sur l’identité, l’appartenance et le sentiment de gratitude.

Félicitations aux pionniers et pionnières qui ont osé exprimé des sentiments et questionnements avec autant d’introspection et d’authenticité. On a juste envie de vous écouter encore et encore! Ça tombe justement en novembre, le Mois des Adopté.es!

Merci à Maude Touchette, pionnière de La couleur de l’adoption et photographe professionnelle, pour ces magnifiques clichés à l’occasion de notre animation sur la scène L’Agora au Salon du livre de Montréal 2018.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *